Ces aliments qui favorisent la fertilité

En suivant ces conseils alimentaires, vous augmenterez vos chances d’avoir un enfant. Découvrez comment certains nutriments clés présents dans vos aliments peuvent contribuer à créer les conditions propices à la conception.

Tiré de : Food Cures, Reader’s Digest Canada

Orange, poivron et brocoli

Les résultats d’une étude menée auprès de 150 femmes stériles ont montré qu’une supplémentation en vitamine C stimulait la fertilité. Au bout de six mois, le taux de fertilité des femmes du groupe qui prenait de la vitamine C était de 25%, comparativement à 11% pour le groupe placebo. Le taux de progestérone était également sensiblement plus élevé dans le premier groupe.

Votre objectif : 750 milligrammes par jour. Vous devrez peut-être prendre un supplément puisqu’une tasse de brocoli n’en fournit que 100 milligrammes tandis qu’une tasse d’orange en fournit 124.

Légumineuses et épinard

Ces deux aliments sont riches en folate. On encourage généralement les femmes à prendre un supplément d’acide folique lorsqu’elles cherchent à concevoir, puisque ce nutriment peut contribuer à prévenir les anomalies congénitales. Chez les hommes, il augmente la quantité et la densité de spermatozoïdes. En mangeant des aliments riches en folate, la forme naturelle d’acide folique,  on pourrait répondre à ces besoins.

   

Votre objectif : une tasse de lentilles cuites et une tasse d’épinard cuit par jour.

Acides gras oméga-3

L’organisme utilise les acides gras oméga-3 pour produire des hormones qui ont pour effet d’augmenter l’apport de sang dans l’utérus; les chances d’avoir une grossesse sont alors plus élevées et le développement fœtal en est facilité. Ces acides gras peuvent également contribuer à diminuer le risque de naissance prématurée et de poids insuffisant à la naissance.

Votre objectif : une portion de saumon, ¼ de tasse de noix ou 2 cuillerées à soupe de graines de lin.

Viande rouge maigre, huîtres et crabe

Ces aliments sont riches en zinc. Or, lorsque les réserves en zinc de l’organisme sont basses, la quantité de sperme et de spermatozoïdes, la mobilité de ces derniers est réduite et le taux d’infertilité est plus élevé. Une carence en zinc peut affecter la fertilité des femmes en augmentant la durée de leur cycle menstruel, ce qui signifie des ovulations moins fréquentes.

Votre objectif: les femmes ont besoin de 8 milligrammes par jour, tandis que les hommes devraient prendre 11 milligrammes par jour. Comme portions de bœuf 100 milligrammes fournissent que 8.6 milligrammes du zinc.

Lait, fromage et yogourt

Les aliments riches en calcium et en vitamine D sont essentiels à la santé. A l’université du Wisconsin, un traitement à base de calcium et de vitamine D a permis de restaurer la fertilité chez des rats mâles. Les résultats d’autres études indiquent que le taux de calcium dans le sperme augmente au cours des dernières secondes avant la fertilisation, fournissant aux spermatozoïdes l’énergie dont ils ont besoin pour pénétrer l’ovule. Quant aux femmes, des chercheurs de l’université Columbia ont observé que celles qui souffraient du syndrome de l’ovaire polykystique, qui complique l’ovulation, le calcium et la vitamine D contribuaient à rétablir des menstruations normales.   

Votre objectif : trois ou quatre portions par jour


Publié dans : Cuisine » Nutrition
Moyenne : 4.3 (4 votes)

Articles récents

Votre Commentaires