10 aliments pour protéger la prostate

Un Nord-Américain sur six souffrira de cancer de la prostate. Contre ce risque, un régime alimentaire riche en nutriments mais pauvre en lipides peut jouer un rôle vital.

Le cancer de la prostate est le cancer le plus répandu chez les hommes.  Voilà pourquoi les sociétés québécoise, canadienne et américaine du cancer conseillent vivement aux hommes de plus de 40 ans de subir une ou deux fois par an un examen de dépistage avec toucher rectal.

Très facile à soigner

Pris au début, le cancer de la prostate est très facile à soigner. Mais dans plusieurs cas, au moment où le diagnostic est posé, il s'est déjà produit des métastases vers d'autres organes. Pour cette raison, les médecins recommandent aux hommes de 50 ans et plus de subir une analyse sanguine pour mesurer l'antigène prostatique spécifique APS, un indicateur possible de cancer. Détecté à un stade précoce, le cancer de la prostate présente un taux élevé de guérison.

Prévention alimentaire

Chercheurs et médecins ont découvert que l'alimentation joue un rôle primordial dans la santé de la prostate et peut contribuer à écarter les risques de cancer. Voici dix conseils alimentaires qu'il est hautement recommandé de suivre :

  1. Les légumes de la famille des crucifères—brocoli, chou et chou-fleur—renferment des isothiocyanates, composés phytochimiques qui auraient des effets positifs sur la santé. Autre atout, ces légumes contiennent des antioxydants.
  2. Les poissons et huiles végétales riches en oméga-3 semblent réduire les risques de cancer de la prostate.
  3. La vitamine E a la réputation de réduire l'hypertrophie prostatique et pourrait donc protéger la glande contre le cancer. Parmi les bonnes sources de vitamine E, on note la margarine, les huiles végétales, les noix et les graines, le germe de blé et les céréales entières.
  4. Les céréales entières renferment des fibres, du sélénium, de la vitamine E et des éléments phytochimiques qui tous jouent un rôle dans la prévention du cancer.
  5. Le lycopène : une étude menée sur près de 48 000 hommes a révélé que cet élément, présent notamment dans les tomates, les produits dérivés de la tomate, les pamplemousses roses et la pastèque, semble réduire les risques de cancer de la prostate. Les tomates libéreraient plus de lycopène quand elles sont cuites ; cela veut dire que les sauces pour pâtes alimentaires et les soupes à la tomate peuvent être exceptionnellement bénéfiques. Le lycopène étant liposoluble, il est préférable de l'absorber dans un peu de gras.
  6. Le sélénium : c'est un autre sel minéral qui comporte un élément préventif. On trouve cet antioxydant dans les noix—surtout les noix du Brésil—les fruits de mer, certaines viandes, le poisson, le son de blé, le germe de blé, l'avoine et le riz brun (riz cargo).
  7. Les produits à base de soja aident à prévenir l'hypertrophie de la prostate et peuvent ralentir la croissance d'une tumeur. Cet effet serait dû aux isoflavones du soja, élément végétal qui contribue à faire baisser le taux de dihydrotestostérone (DHT), hormone mâle qui favorise la croissance excessive des tissus prostatiques.
  8. Attention aux viandes rouges : elles sont saturées de gras animal et ont été reliées, tout comme l'embonpoint, à une plus grande incidence de troubles prostatiques ; or, manger moins de viande rouge aide à perdre du poids.
  9. Buvez beaucoup : les hommes qui souffrent d'une hypertrophie de la prostate devraient boire beaucoup d'eau et de boissons non alcoolisées pour bien nettoyer la vessie. Il faudrait aussi absorber le moins possible de café et de bière.
  10. Évitez les aliments épicés, ainsi que l'alcool, la caféine et les substances qui irritent les voies urinaires.

Publié dans : Santé » Prévention
Moyenne : 3.4 (14 votes)

Articles récents

Votre Commentaires